Accueil > Centre de connaissances > Réalités fiscales et planification > Articles

Maximiser les prestations de retraites payées par l'employeur

Les allocations de retraite reçues d'un régime de retraite financé par l'employeur sont imposables et se qualifient pour un montant de revenu de retraite de 2 000 $ par année dans la déclaration personnelle de revenu. Avant de quitter votre emploi, il est toutefois important que vous sachiez qu'il y a trois possibilités qui peuvent vous aider à beaucoup mieux tirer avantage du régime de retraite de votre employeur :

  • le partage du revenu de retraite
  • les prestations de retraite progressives
  • le transfert de sommes accumulées dans votre REÉR dans un régime de retraite agréé (RRA)

Le partage de revenu de retraite

Depuis janvier 2007, les retraités canadiens peuvent scinder jusqu'à 50 % du revenu de retraite qu'ils reçoivent de divers régimes de retraite privés. Les règles sont cependant quelque peu biaisées en faveur de ceux qui bénéficient de régimes de retraite parrainés par un employeur. Ceci s'explique du fait que le revenu de retraite qui se qualifie à cette fin est lié à l'admissibilité du contribuable au revenu de retraite de 2 000 $ à la ligne 314 de la déclaration de revenu.

Image showing the different types of pension income that can be received Spacer

Plus spécifiquement, les allocations de retraite reçues périodiquement d'un régime de retraite de l'employeur constituent une source de revenu admissible au partage de revenu et ce, à tout âge. En revanche, les allocations de pension de retraite reçues périodiquement d'un REÉR ou d'un FERR ne sont admissibles au partage de revenu qu'à partir de l'âge de 65 ans. (Il serait donc avantageux pour les travailleurs autonomes qui comptent sur les sommes accumulées dans leur REÉR pour financer leur retraite de considérer mettre sur pied un régime de retraite de l'employeur dans leur entreprise bien avant le début de leur retraite afin de pouvoir bénéficier des effets lucratifs d'un partage de revenu).

En fait, parce qu'il permet d'effectuer un partage de revenu, le RRA devrait constituer le premier choix en matière de revenu de retraite. Le revenu de retraite permet :

  • un espace additionnel libre d'impôt (le revenu de retraite de 2 000 $ par personne, qui s'ajoute au montant personnel de base), et
  • d'arrondir à la baisse l'impôt sur les allocations, tirant ainsi pleinement partie de notre système d'impôt progressif.

Si l'époux à l'égard duquel le revenu est partagé est âgé de moins de 65 ans et n'a pas d'autre revenu, celui-ci pourra recevoir environ 1 000 $ par mois libres d'impôt (couverts par le montant personnel de base de 10 100 $ et les 2 000 $ de revenu de retraite).

C'est là une bonne façon d'augmenter le capital que vous épargnez tout en bénéficiant de liquidités libres d'impôt! Prenez l'exemple de Guy et de Samantha, âgés respectivement de 65 et 66 ans, qui vivent des allocations de retraite de 2 000 $ par mois de Guy ainsi que des prestations maximales en vertu du RPC et de la SV. Le partage de revenu leur permet d'économiser environ 1 200 $ annuellement.

Maintenant, examinons le potentiel d'accumulation de capital si Samantha plaçait chaque année ces sommes économisées dans un CELI et ce, pendant toute la durée de sa retraite. Le capital accumulé - même avant qu'un revenu de placement libre d'impôt soit gagné - approchera 23 000 $. Quant on sait que la fortune personnelle nette moyenne des Canadiens de 65 ans et plus est de 155 000 $, cette disposition de l'impôt sur le revenu permet à elle seule d'augmenter la fortune de cette famille au moment de la retraite de près de 15 %! Et il s'agit-là du pourcentage applicable avant toute augmentation du revenu de placement libre d'impôt.

Les prestations progressives des régimes d'employeur

Afin de s'assurer que le revenu de retraite qui se qualifie est généré de façon à maximiser les avantages découlant du partage du revenu, les contribuables âgés de 55 ans et plus peuvent se prévaloir d'une autre disposition : les prestations de retraite progressives. S'il est âgé de 55 ans ou plus, un employé peut retirer jusqu'à 60 % de ses allocations accumulées en vertu d'un régime de retraite de l'employeur tout en continuant à accumuler des prestations aux termes de son emploi actuel. Le fait que cet employé travaille à temps plein ou à temps partiel ne fait l'objet d'aucune restriction.

Ceci signifie que vous pouvez travailler à temps partiel, retirer jusqu'à 60 % de vos allocations de retraite, partager le revenu avec votre époux et être assujetti à un taux d'imposition moindre et ce tout en continuant à accumuler des prestations de retraite. C'est là une bonne utilisation de l'efficacité fiscale. Il est sensé de sauter sur l'occasion de permettre à deux personnes plutôt qu'à une seule de générer un revenu. Il se peut que vous n'ayez pas cette occasion plus tard au cours de votre retraite.

Le transfert de fonds provenant du REÉR d'un contribuable

Il est possible de transférer des capitaux accumulés dans un REÉR dans un RRA auquel vous êtes inscrit et ce, libre d'impôt. Comme vous devrez attendre d'atteindre l'âge de 65 ans pour pouvoir partager votre revenu de retraite, si votre argent est dans un REÉR, il est tout à fait avisé d'effectuer un tel transfert. Le formulaire T2033 permet d'effectuer ce transfert. Contactez le service de la paie de votre employeur pour vous assurer que les dispositions du RRA le permettent.

Cela dit, rappelez-vous que ce transfert doit être effectué alors que vous êtes toujours inscrit au régime de retraite.

 

Essential Tax Facts, 2012 - Cliquez ici pour commander votre exemplaire du livre dès aujourd’hui (en anglais) Spacer

On le comprend, il est difficile d'être un expert dans la préparation de votre déclaration de revenus - quelque chose que vous ne faites qu'une fois l'an – mais, une fois de plus, l'auteure canadienne en fiscalité la plus fiable, Evelyn Jacks, vous vient en aide avec plus de 200 « faits fiscaux essentiels » rapides et simples que vous devez connaître pour être en mesure d'y parvenir efficacement et d'en tirer le meilleur avantage en 2011 et à l'avenir. Veuillez cliquer ici pour commander le livre (en anglais).

 

 

Clause de non-responsabilité de Knowledge Bureau : ©2010 Knowledge Bureau Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, transmise ou autrement utilisée dans quelque forme et de quelque façon que ce soit, ou gardée en mémoire dans une banque de données ou un système de recherche documentaire sans le consentement écrit préalable de l’éditeur. Cet article se veut de portée générale. Les lecteurs de cet article sont responsables de leurs propres actions et des conséquences de celles-ci. L’auteure et les éditeurs ne sont pas des conseillers professionnels, ils ne sont ni inscrits ni autorisés à vendre quelque produit de placement que ce soit, et l’auteure ne reçoit aucune compensation ou avantage et ne détient aucun intérêt relativement à la vente de tout produit de placement. Par conséquent, ils n’entendent assumer aucune responsabilité envers toute personne relativement à toute action posée ou conséquence encourue en raison ou sur la base du contenu de cet article.