Garder votre retour d'impôt : Veuillez utiliser cette liste de contrôle d'après période d'imposition

Donc, vous avez réussi à franchir une fois de plus le 30 avril, ce qui veut dire que les déclarations d’impôt de votre famille ont toutes été déposées à temps, que les retours ont bien été investis et que les documents sont rangés et facilement accessibles au cas où il y aurait un audit plus tard cet été. Ah ! ce n’est pas le cas ? Si, comme plusieurs autres, vous êtes un peu désorganisé, prenez courage et prenez note des sept conseils d’après période d’imposition suivants. Ensuite, dépêchez-vous de tirer profit de l’argent épargné – les retours sont là pour être saisis, si vous agissez dès maintenant :

  1. C’est le 15 juin pour quelques-uns. Si vous exploitez une petite entreprise non incorporée, eh bien, bonne nouvelle : votre date limite pour soumettre votre déclaration d’impôt est le 15 juin. Cependant, si vous devez de l’argent, sachez que vos intérêts commencent à courir à partir du 1 mai ; produisez donc votre déclaration de revenus aussi vite que possible afin de minimiser ces coûts.

  2. Déclarants retardataire. Si vous devez de l’argent à l’ARC, vous êtes déjà assujettis à des pénalités de déclaration tardive de 5 % sur tous les impôts en souffrance, plus un frais mensuel de 1 % pour une période de 12 moi, plus intérêts. Déposer votre déclaration dès maintenant va vous aider à minimiser ces coûts. Si le gouvernement vous doit de l’argent, il n’y a pas de pénalité à déposer en retard, et vous allez enfin pouvoir utiliser votre argent, qui a servi de prêt sans intérêt à Ottawa pendant ce temps.

  3. Déclarants retardataire chroniques. Ça me surprend toujours de constater à quel point des personnes peuvent cumuler de nombreuses années en retard à déposer leur déclaration d’impôt. Faites-le dès maintenant pour avoir accès à vos remboursements, à vos crédits d'impôt et pour créer des REÉR et cotiser à un CELI. Les pénalités peuvent cependant être prohibitives si vous devez de l’argent à l'ARC. Les pénalités pour déposition en retard augmentent à 10 %, du montant dû sur vos déclarations d’impôts, majorées mensuellement de 2% pendant 20 mois, si vous avez été en retard en deuxoccasions au cours des trois dernières années, plus les intérêts, bien entendu. Vous pouvez également être assujetti à une pénalité pour grossière négligence de 50% des impôts impayés, si l'ARC vous contacte avant que vous ne la contactiez. (Aïe!)

  4. Passer des ententes de paiement. Plusieurs personnes ne déposent pas leur déclaration d’impôt parce qu’ils ne peuvent pas régler les soldes dus. C’est coûteux tel qu’expliqué précédemment. Déposez votre déclaration de toute façon, et évitez ainsi les pénalités en passant une entente pour échelonner les paiements dans le temps.

  5. Trouvé une erreur ou une omission ? Alors ajustez votre déclaration déposée précédemment – ne jamais déposer une autre déclaration pour la même année d’imposition. Vous pouvez demander jusqu’à 10 années d’ajustements rétroactifs. Ceci peut être payant pour certains.

  6. Les épreuves sont prises en compte. Parfois, le fait de déposer votre déclaration en retard peut être occasionné par des épreuves : la mort ou la maladie affectant la famille par exemple. Dans ce cas, faites appel aux Dispositions d'allègement pour les contribuables afin de demander que les intérêts et les pénalités soient retirés de votre dossier.

  7. Soyez prêt à recevoir la visite d’un vérificateur. Ceci peut arriver à n’importe qui, il vaut donc mieux déposer une déclaration d’impôt « à l’épreuve » de la vérification. Si on vous demande des pièces justificatives de vos demandes pour des particularités comme un montant pour personne handicapée ou un crédit pour rénovation résidentielle, ou des demandes de remboursement des dépenses de charité de votre entreprise, assurez-vous de répondre promptement avec toutes les informations requises. Vous voudrez peut être demander un délai supplémentaire pour vous acquitter pleinement de vos obligations et s’il y a beaucoup d’argent en jeu, veuillez envisager de recourir l’aide d’un professionnel.

 

Essential Tax Facts, 2012 - Cliquez ici pour commander votre exemplaire du livre dès aujourd’hui (en anglais) Spacer

On le comprend, il est difficile d'être un expert dans la préparation de votre déclaration de revenus - quelque chose que vous ne faites qu'une fois l'an – mais, une fois de plus, l'auteure canadienne en fiscalité la plus fiable, Evelyn Jacks, vous vient en aide avec plus de 200 « faits fiscaux essentiels » rapides et simples que vous devez connaître pour être en mesure d'y parvenir efficacement et d'en tirer le meilleur avantage en 2011 et à l'avenir. Veuillez cliquer ici pour commander le livre (en anglais).

 

 

Clause de non-responsabilité de Knowledge Bureau : ©2010 Knowledge Bureau Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, transmise ou autrement utilisée dans quelque forme et de quelque façon que ce soit, ou gardée en mémoire dans une banque de données ou un système de recherche documentaire sans le consentement écrit préalable de l’éditeur. Cet article se veut de portée générale. Les lecteurs de cet article sont responsables de leurs propres actions et des conséquences de celles-ci. L’auteure et les éditeurs ne sont pas des conseillers professionnels, ils ne sont ni inscrits ni autorisés à vendre quelque produit de placement que ce soit, et l’auteure ne reçoit aucune compensation ou avantage et ne détient aucun intérêt relativement à la vente de tout produit de placement. Par conséquent, ils n’entendent assumer aucune responsabilité envers toute personne relativement à toute action posée ou conséquence encourue en raison ou sur la base du contenu de cet article.