Conseils REÉR : Accordez-vous une prime

Evelyn Jacks
Evelyn Jacks

Mon signe du zodiaque est le poisson, donc j'adore la saison des REÉR. C'est toujours une double gratification pour moi : je sais que mon anniversaire s'en vient (toujours une journée agréable), et je sais que je contribuerai de façon importante à notre richesse lorsque je verserai les cotisations aux REÉR de ma famille.

Je trouve cependant étonnant que si peu de Canadiens maximisent leur cotisation à leur REÉR. Tout près de 6 millions de Canadiens ont accès à un régime de retraire d'employeur. Pour la vaste majorité des Canadiens, le REÉR est donc LE régime d'épargne-retraite. Malgré cela, près de 90% des Canadiens ont des cotisations inutilisées à un REÉR, ce qui signifie qu'ils sous-investissent dans leur régime d'épargne-retraite. Et les sommes en jeu sont importantes : nous avons collectivement omis de contribuer plus de 200 milliards $1 depuis 1991, lorsque la notion de cotisation inutilisée à un REÉR a été créée.

Ne pas utiliser votre maximum déductible au titre de votre REÉR est quelque chose que vous pouvez vous permettre d'ignorer si vous croyez que les 1 400 $ par mois que vous verseront le Programme de la sécurité de la vieillesse (présentement environ 500 $ par mois) et le Régime de pensions du Canada (un peu plus de 900 $ par mois) seront suffisants pour vous permettre de vivre. Mais c'est peu probable.

Dans un communiqué de presse émis le 18 décembre 2009, Statistique Canada2 rapportait qu'en moyenne, les ménages canadiens ont dépensé 71 360 $ au cours de l'année 2008, une augmentation de 2,0 % comparativement à l'année précédente. Voici ce qui est important : l'impôt des particuliers représentait 20,5 % du budget moyen du ménage. Il s'agit, et de loin, de la plus importante dépense des familles canadiennes. (Les coûts de logement représentaient 19,9 %, les coûts liés au transport 13, 6 %, et les coûts liés à l'alimentation, 10, 4 %).

Même si vous êtes économe à l'extrême, votre obligation en tant que contribuable continuera à gruger vos économies et par conséquent, votre capacité à dépenser de l'argent plus tard dans votre vie. Sans aucun doute, l'impôt constituera la dépense la plus importante de votre vie, spécialement si vous considérez que la solution pour régler les déficits récemment encourus pour stimuler l'économie à la suite de la crise financière mondiale nécessitera des hausses d'impôts.

Le REÉR représente, toutefois, une bouée de sauvetage face à un avenir incertain. Il s'agit d'une bonne couverture contre une retraite sous-financée. Il peut également régler des problèmes immédiats de liquidité. Étudiez cette liste d'avantages avant le 1er mars 2010, la date d'échéance pour contribuer à votre REÉR aux fins de votre déclaration de revenus de 2009 :

Les avantages d'un REÉR pour vous :

  • Augmentation des crédits d'impôts remboursables ou diminution des droits de reprise : une cotisation à un REÉR déductible d'impôt à la ligne 208 de votre déclaration de revenus réduira votre revenu familial net (le chiffre utilisé pour calculer les crédits d'impôts remboursables tels que la Prestation fiscale pour enfants) et votre revenu personnel net aux fins du calcul de tout droit de reprise d'avantages sociaux versés en vertu du Programme de la sécurité de la vieillesse ou de remboursements de prestations d'assurance-emploi.
  • Réduction d'impôt : Une cotisation à un REÉR déductible d'impôt réduira l'impôt fédéral et provincial que vous devez payer, ce qui se traduira par une augmentation de votre retour d'impôt. Vous pouvez utiliser cet argent à des fins de placements, un geste particulièrement important dans un marché en reprise.
  • Augmentation des liquidités : une cotisation à un REÉR peut contribuer à réduire les versements trimestriels que vous devez effectuer, le cas échéant.
  • Impôt différé sur les revenus : aucun impôt ne sera payé sur les revenus accumulés dans un REÉR jusqu'au moment de leur retrait. Cela signifie que vous pouvez accumuler plus d'argent plus rapidement avec un placement effectué à l'intérieur d'un REÉR que dans un compte non-enregistré.
  • Retraits libres d'impôt : le REÉR n'est pas utile que pour votre retraite. En vertu du Régime d'accès à la propriété (RAP) et du Régime d'encouragement à l'éducation permanente (REÉP), vous pouvez retirer de l'argent de votre REÉR libre d'impôt pour acheter une propriété ou retourner aux études.
  • Réduction des mauvaises dettes : un retour d'impôt plus important en raison de la déduction découlant d'une cotisation à un REÉR peut être utilisé afin de rembourser des " mauvaises dettes " telles que des soldes de cartes de crédit, ce qui permettra de libérer de l'argent pour d'autres fins.
  • Occasions de réinvestissements : un retour d'impôt plus important peut financer une autre cotisation à votre REÉR ou un placement dans votre CELI, un compte d'épargne libre d'impôt, deux excellents moyens à votre disposition pour créer plus de richesse, plus rapidement.
  • Occasions de partage du revenu : un REÉR au profit de l'époux peut vous aider à égaliser les niveaux de revenus à la retraite.

Convaincu? Voici les trois choses que vous devez faire pour tirer avantage de l'occasion d'investir dans votre REÉR :

  • Vérifiez : avez-vous des cotisations inutilisées à votre REÉR? Consultez l'avis de cotisation ou l'avis de cotisation révisé que vous a fait parvenir l'Agence de revenu du Canada.
  • Avez-vous maximisé la cotisation possible à votre REÉR en déposant une déclaration de revenus à tous les ans depuis 2000? Dans la négative, faites-le maintenant.
  • Avez-vous de l'argent pour verser une cotisation? Dans la négative, évaluez la possibilité de transférer dans un REÉR des placements ayant généré des gains accumulés dans un compte non-enregistré.

Et ensuite, passez tout simplement à l'action! - mais avant le 2 mars. Je l'ai déjà fait et, le jour de mon anniversaire, je prévois rêver de mes perspectives de retraite améliorées en raison de la bonne situation dans laquelle je me suis placé!


1 Statistique Canada, 1998, Frenken, RÉEÉR : profiter des droits de cotisation inutilisés
1 Statistique Canada, 2008, Enquête sur les dépenses des ménages

 

Essential Tax Facts, 2012 - Cliquez ici pour commander votre exemplaire du livre dès aujourd'hui (en anglais) Spacer

On le comprend, il est difficile d'être un expert dans la préparation de votre déclaration de revenus - quelque chose que vous ne faites qu'une fois l'an – mais, une fois de plus, l'auteure canadienne en fiscalité la plus fiable, Evelyn Jacks, vous vient en aide avec plus de 200 « faits fiscaux essentiels » rapides et simples que vous devez connaître pour être en mesure d'y parvenir efficacement et d'en tirer le meilleur avantage en 2011 et à l'avenir. Veuillez cliquer ici pour commander le livre (en anglais).

 

 

Clause de non-responsabilité de Knowledge Bureau : © 2010 Knowledge Bureau Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, transmise ou autrement utilisée dans quelque forme et de quelque façon que ce soit, ou gardée en mémoire dans une banque de données ou un système de recherche documentaire sans le consentement écrit préalable de l'éditeur. Cet article se veut de portée générale. Les lecteurs de cet article sont responsables de leurs propres actions et des conséquences de celles-ci. L'auteure et les éditeurs ne sont pas des conseillers professionnels, ils ne sont ni inscrits ni autorisés à vendre quelque produit de placement que ce soit, et l'auteure ne reçoit aucune compensation ou avantage et ne détient aucun intérêt relativement à la vente de tout produit de placement. Par conséquent, ils n'entendent assumer aucune responsabilité envers toute personne relativement à toute action posée ou conséquence encourue en raison ou sur la base du contenu de cet article.